Claire BARRE

Une femme, Stella, est déchirée entre deux hommes. Amir, l’amant vorace, fait jouir son corps et lui offre un plaisir charnel sans cesse réinventé ; Malo, l’amant désincarné, extasie son âme et la pousse à s’extraire d’elle-même pour partir en quête spirituelle. Quatre ans auparavant, Stella a quitté Amir, pour suivre Malo sur les routes. Aujourd’hui, elle revient.

« S’éveille alors en elle la femme sauvage. Celle qui veut mordre, renifler la peau de son amant, celle qui veut grogner, gémir, manger la poussière du sol. Celle qui veut jouir jusqu’à faire exploser les veines de ses joues devenues pourpres. »

« Malo buvait son âme.

Malo lui murmurait : Oublie ton corps. Tu es plus ample que ta chair. Tu viens de loin. De plus loin encore. Rappelle-toi.

L’errant disait : Rappelle-toi.
Tu es la cascade et la source. Chacune de tes cellules est liée au chant des sphères. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s